Le bouddhisme est-il pessimiste ?

S’il part du fait que l’existence ordinaire ne nous satisfait pas pleinement et qu’elle est souvent douloureuse, c’est pour montrer que l’on peut y échapper et atteindre la libération et la plénitude.

Le bouddhisme est-il une religion ou une philosophie ?

Tout dépend du sens des mots. S’il n’est pas une religion monothéiste comme le judaïsme, le christianisme ou l’Islam, il « relie » les hommes à un principe transcendant et absolu, de même qu’il « relie » les hommes entre eux.

Cependant, vu sa démarche largement centrée sur la connaissance objective, on peut aussi lui donner le nom de philosophie qui signifie en grec, amour de la sagesse.

Le bouddhisme est-il nihiliste, ses vues sont-elles seulement négatives ?

Le nirvana n’est pas le néant mais l’ultime vérité. Lorsque le Bouddha déclare que le moi est illusoire, c’est parce que nos vues égocentriques, sources de conflits et de douleurs, nous empêchent de percevoir la réalité et donc doivent être abandonnées. Il ne s’agit en aucun cas d’un rejet, mais d’une émancipation vers la liberté.

La méditation est-elle un refus de la vie ?

C’est au contraire le moyen de percevoir toutes les facettes de notre personnalité et de nous rendre plus attentif aux interactions entre soi et les autres.

Croire au karma rend fataliste ?

En réalité, le karma désigne la loi de la causalité. On récolte ce que l’on a semé. Prendre conscience de ce fait, nous engage à plus de responsabilité et de vigilance envers nos actions.

Quelle est la différence entre les lamas et les moines ?

Lama est le titre donné à ceux qui sont désignés, du fait de leurs qualités spirituelles, pour être des enseignants. Ils peuvent être moines ou laïcs. Les moines prennent des vœux de discipline éthique, voisins de ceux des moines catholiques.
Droupla désigne les pratiquants ayant achevé la retraite traditionnelle de 3 ans, 3mois, 3 jours. Ils sont généralement habilités à enseigner le Dharma.