Le fonctionnement du centre repose sur l’esprit collectif et la bonne volonté de chacun

Dès le début du centre, ses fondateurs – Jean-Pierre Schnetzler et Lama Teunsang – ont insufflé des valeurs fondamentales qu’ils ont toujours incarné au quotidien. Ces notions essentielles, propres à l’altruisme du Bodhisattva et à l’esprit du Mahayana, sont celles de la générosité et du volontariat, du dévouement et du service à autrui. En découle un centre vu comme un bien commun dépendant de la responsabilité collective et dont le fonctionnement repose sur l’esprit collectif et la bonne volonté de chacun.

Tout au long de l’année, l’équipe des permanents assume le fonctionnement du centre avec l’aide de pratiquants volontaires et l’aide des stagiaires qui offrent chaque jour une heure de leur temps pour accomplir les tâches quotidiennes.

Prendre soin de ce qui nous entoure

La vigilance particulière vis à vis de l’eau qui peut venir à manquer sur ce site n’est qu’une illustration de la conduite à adopter. Chacun devra est attentif au gaspillage des ressources matérielles sous toutes ses formes.
Les déchets font l’objet d’un tri sélectif classique.
Plus généralement, il convient de rendre soin de ce qui nous entoure, les équipements et les locaux bien sûr, mais aussi les abords, et plus loin la nature.

Activité quotidienne - bénévolat

Chaque personne présente en séjour doit participer à l’entretien quotidien du centre.
Une liste des taches est prévue, et chacun s’y inscrit pour la période de son séjour.
Il s’agit essentiellement de taches ménagères, et selon la saison de l’entretien extérieur des abords (désherber, déneiger…)

En dehors des stages, les pratiquants peuvent séjourner au centre pour participer à des missions en rapport avec leurs compétences personnelles.

A propos du comportement

Les intoxicants de façon générale sont proscrits dans le centre.
Le centre est un lieu strictement non fumeur. Des espaces sont prévus sur les parking pour les inconditionnels du tabac.
Les téléphones seront coupés dans les espaces collectifs : Temple et ses abords, réfectoire et ses abords, dortoirs et autour des stupas.
La convivialité et le respect d’autrui doivent guider le comportement de chacun, la bienveillance étant un pas de plus dans la bonne direction.
Chacun veillera donc à ne pas gêner son entourage par son comportement, et notamment par le bruit : conversation, téléphone, mouvements d’objets…